FanFic de Yig

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

FanFic de Yig

Message par Yig le Jeu 5 Sep - 15:25

Hello EveryBody !!
Voir des Fanfic m'a donner l'envie d'en faire une !
Ceci est ma seconde (même si la 1er n'a durée qu'1 chapitre) !
J'ai pris un style à l'opposé de toute les Fanfic que j'avais déjà lu !
Sans plus attendre ( J'espere que vous aimer la lecture) :
New World:
CHAPITRE I

- Duel Monster.
Si jamais je devais en parler, je ne pourrais pas en dire grand-chose. J’ignore pourquoi, mais ce Jeu a été interdit, il y a déjà 20 ans.  En gros, 2 ans avant ma naissance. Je ne vais pas me dire que cela me manque, car je ne l'ai jamais connu. Mais je me demande comment mes parents et les gens de leur génération le ressentent. Ils m’ont appris les bases de ce jeu, ainsi que les différentes stratégies. Cela ne m’a jamais vraiment servi dans ma vie. Qui plus est, suite à cela, mes parents furent portés disparus. J’avais seulement 8 ans à cette époque, et je ne sais plus comment j’avais appréhendé cela. J’aurais du aller dans un orphelinat, mais heureusement, ma sœur a réussi à faire en sorte que cela n’arrive pas. Cependant, elle ne m’a jamais dit comment elle y est parvenu. De plus, à l’époque, elle n’avait que 15 ans.
Enfin, maintenant j’ai 17 ans, et je suis ma vie tranquillement. Je dors sous le toit de ma sœur. J’ignore quel métier elle fait, elle n’est pas une grande bavarde mais elle est gentille, et prend soin de moi.

La fin des cours sonna.  Une amie m’attendait. Nous devions aller à la librairie. Une fois arrivée, elle se dirigea instinctivement vers les CDs de Musique. Même si les versions dématérialisées devenaient plus courantes, elle préférerait les avoir en CDs. Une fois, nos emplettes finies, nous sortîmes de la boutique, et nous nous retrouvâmes dans la galerie marchande du Centre Commercial.
- Tu n’as rien entendu ? Me dit Hibiki.
- Non ! Répondis je. Après tout, je n’avais vraiment rien entendu.
- Encore, là ! Ne me dis pas que tu n’as rien entendu ??
- … Soupirai-je. Non, toujours rien ! Mais Hibiki n’était pas du genre à raconter n’importe quoi, elle était même du genre assez réservée.
Hibiki m’indiqua d’où venait la voix qu’elle entendait. Sans vraiment réfléchir, je décida d’aller vers l'endroit en question. Hibiki menait le chemin, et nous nous retrouvâmes face à une entrée réservée au personnel du Centre Commercial. Ni plus, ni moins, j’ouvris la porte. Si jamais on tombait face à un membre du personnel, il suffirait d’agir comme d’autre membres. Le couloir en face de nous était plongé dans le noir. C’est ce que j’aurais aimé mais la technologie nous faisait voir aussi bien qu’avec le soleil. Nous marchâmes dans le couloir en face de nous quand …
Le décor autour de nous se tordit dans des sens invraisemblables. N’importe quelle personne normale aurait vomi dans cette situation, mais étrangement, nous ne ressentîmes aucun vertige. En échange, nous nous retrouvâmes dans un espace complètement à part du Centre Commercial, comme dans un monde dessiné par un bébé de 3 ans. Mais dans une version bien plus maléfique (j‘ignore si j‘arrive à bien m‘exprimer). Ce dont j’étais sur, c’est que l’atmosphère qui nous entourait, nous était plutôt hostile, voire menaçante.
Je sentis une onde de choc me traverser. Non ... Pas vraiment une onde de choc, mais plus un courant d’air.
- JE NE TE LAISSERAI PAS FAIRE !!!! Entendis je.
Je voulus lever le regard pour voir d’où venait la voix. Mais l’air se brisa devant mes yeux. Je ne compris pas vraiment ce qui venait de se passer. C’était un peu comme si l’air était devenu solide, ou comme si on brisait une glace. Une silhouette se tenait devant moi. Je ne voyais la personne que de dos, mais je pouvais voir ses longs cheveux blonds. Quand au reste, elle portait une longue cape marron qui lui tombait jusqu’aux chevilles.
- Eh ben, dis donc, ce n’est pas passé loin ! Un peu plus, et vous auriez fini mangé !
Lorsqu’elle dit « vous », je me rendit compte que j’avais complètement oublié Hibiki. Je me retourna pour voir. Hibiki était tombé sur les fesses. Elle regardait la personne devant nous, comme absorbée.
- ALLEZ VOUS EN, ET LE PLUS LOIN POSSIBLE !!!! Nous cria t’elle. MADOKASE !!!
Des chaines, ou plutôt quelque chose qui y ressemblait, sortirent de sous sa cape. Elles s’ancrèrent dans quelque chose que je ne voyais pas vraiment. La personne tira alors un coup sec, entraînant ce qui y était accroché, et l’envoya en l’air. Puis elle fila à toute allure, tout en entraînant la chose accrochée. Je n’y avais pas fait attention, mais elle portait des rollers, d’où sa vitesse.
-Vite ! Suivez moi ! Dit tout d’un coup une voix derrière nous. Nous ne sommes pas en sécurité ici ! .
Nous nous retournâmes pour voir d’où venait la voix, et je vis, d’après mes connaissances, une sorte de Kuriboh. Mais il avait trois ailes de chauve-souris sur lui et une queue qui se divisait en deux.
- Mais... Et elle …. Elle risque de … commença Hibiki.
- Ne vous en faites pas ! Elle fait ça presque tous les jours ! Car elle est une Duelliste, dit le Kuriboh en filant à toute vitesse.
Nous suivîmes la petite bestiole pendant une dizaine de minutes en silence. Puis, sans s’en rendre compte, nous nous retrouvâmes dans le couloir du Centre Commercial du personnel.  Le petit Kuriboh avait disparu. Nous cherchâmes autour de nous mais sans succès.
La porte s’ouvrit. Une jeune fille au long cheveux blonds tenait la poignée. Elle portait une chemise blanche et un pantalon à pince. Elle devait avoir 15 ans, tout au plus.
- Tout va bien ? Demanda-t-elle.
- … Ni moi, ni Hibiki ne pûmes répondre.
- Ne t’en fait pas ! Je les ai conduit jusqu’à la sortie dès l’instant de ton Duel !
Cette voix venait de nulle part. Ni moi, ni Hibiki n’avions répondu. Le petit Kuriboh refit son apparition. Caché derrière la jeune fille, il fit quelques tours en l’air avant de se reposer sur l’épaule de celle-ci.
- Bonjour à vous deux ! Je me présente, je m’appelle Marieke LEO ! Et voici « Mad Kribrow » ! Nous dit Marieke avec sourire. Si vous le voulez bien, pouvons nous discuter de tout ceci dans un endroit plus confortable ?

Marieke nous avait invité dans un petit café. Ce café était plutôt coquet. Un lieu idéal pour y passer un bon moment et discuter entre amis. Dans d’autres circonstances, j’aurais été gêné d’y entrer mais, j’avais autre chose en tête.
- Euh … Excuse-moi, mais ..Qui est tu réellement ? Commença Hibiki.
- … Était tous ce que j’avais à dire.
- Voyons voir, … Par où commencer ? Se dit-elle à elle-même. Premièrement, êtes-vous déjà familiers avec le Duel de Monstres, Pegasus J. Crawford, le Bâ, Kâ, les Esprits ?
Juste à voir nos têtes, je pense que Marieke eut la réponse qu’elle voulut. Elle eut un petit sourire. Honnêtement, Je connaissais le Duel de Monstres, et j’avais déjà du entendre le nom de Pegasus J. Crawford... Mais là, je n’arrivais pas à dire quoi que ce soit.
- Quand tu parles de Pegasus J.Crawford, tu veux parler du Concepteur du jeu de cartes, Duel de Monstres, c’est ça ? Répondit Hibiki.
- Ha ! Je vois que tu possèdes certaines connaissances ! Mais cela veut aussi dire que tu as fait des Recherches Interdites. Juste le fait de Connaitre le Nom de Pegasus J.Crawford est un crime !
Nous devions vraiment faire une grimace. Car Marieke se mit à sourire.
- Mais grâce à cela, je vais pouvoir sauter certaines explications. Dit elle avant de porter son soda à ses lèvres. Savez-vous aussi pourquoi le Duel de Monstre a été interdit ? Non, bien sur. Vous n’étiez pas encore nés que l’interdiction était déjà présente. Écoutez bien, car je ne le dirai qu’une seule fois !
Marieke ferma les yeux avant de prendre une inspiration.
- SIMPLEMENT CAR TOUS DUELLISTES SE RETROUVENT PAR LA SUITE CHANGES EN MONSTRES QUE L’ON APPELAIT « KA » ! Dit elle tout doucement.
A ce moment, je suis sur que je devais avoir les gros yeux ! Mais il en était de même pour Hibiki. Je m’étais déjà demandé si, moi, qui ai déjà fait des Duels de Monstres, je finirai aussi ainsi.
- En réalité, Nous possédons déjà de base, un Kâ en nous ! Or Le Duel de Monstres réveille en celui-ci des instincts négatifs ! Il voudra par la suite prendre le contrôle du corps de son propriétaire. Et s’il y arrive, alors il souhaitera la destruction du monde, ou en devenir le maître, principalement. Bien entendu, cela n’arrive pas en seul duel, mais plus sur le long terme. Je pense que Pegasus J. Crawford n’aurait jamais imaginé cela pour son jeu.
Puis elle reprit son soda, et en bu une gorgée. Je me retourna pour voir Hibiki. Elle avait la tête basse, et tremblait.
- Vu ta réaction, j’imagine que tu as déjà fait des duels, n’est-ce pas ?
-… Oui ! Répondit Hibiki. Est-ce que cela veut dire que je ..
- Je t’arrête tout de suite ! Une fois que le processus est enclenché, il ne peut plus s’arrêter ! Tout ce que nous pouvons faire à ce moment est d’empêcher la résurrection de ton Kâ jusqu’à ta mort ! Voila pourquoi le Duel de Monstres a été Interdit.
- Mais alors et pour toi ? Pourquoi est-ce que tu continues d’en faire ? Surtout face à un monstre ?! Dit Hibiki
- Ha ! Je vois que tu m’as vu ! Mais ne précipitons pas les explications ! Maintenant, à cette heure ci, tout ce que vous savez est la raison de l’interdiction du Duel de Monstres ! Rien de plus !
Marieke fit signe à un serveur, puis se commanda un dessert ! Elle nous proposa aussi de prendre quelque chose, mais sur le coup, j’avais d’autres choses à prendre en compte. Marieke, Hibiki et Moi avions en nous un Kâ. Et dans notre cas, il s’était réveillé, et attendait quelque chose dont j’ignorais encore l’existence. Tout ce que je sais, c'est que son but serait d'obtenir le contrôle de mon corps, et de s’en prendre au monde.

New Rules:
CHAPITRE II

- Passons au comment du pourquoi ! Commença Marieke. Mad Kribow ! Peux tu venir ?!
La petite bête volante traversa la table à laquelle nous étions, comme un fantôme. Hibiki recula de surprise. Je regarda autour de nous, mais il semblait que personne ne fasse attention à nous.
- Mad Kribow est ce qu’on appelle un esprit. Et il ne peut être vu que par un nombre limité de personnes. Ou plutôt, il y a certaines conditions pour pouvoir le voir, mais passons pour le moment, j’y viendrai plus tard ! Un Esprit est un peu un équivalent au Kâ ! C’est un peu grâce à lui que je peux livrer mes duels !
- Hé hé ! Oui ! Dit Kribow Et même plus que ça ! Sans nous, vous ne pourrez sans doute pas faire grand-chose !
Je n’étais pas spécialement surpris de l’entendre parler. Il l’avait déjà fait une fois ou deux, je crois. Mais la confirmation que c’était bien ce petit être qui nous parlait était bizarre.
- En premier lieu ! Nous autres, les esprits, avons la faculté d’absorber … hmm … comment dire … voilà … absorber la noirceur du Kâ à l’intérieur des humains, mais seulement celles qui viennent d’apparaitre ! Nous ne pouvons absorber celle déjà présente depuis plus d'une heure ! Grace à nous autres, vous pouvez combattre bien plus longtemps que prévu ! Le plus souvent, jusqu’à votre mort sans réveiller votre Kâ !
- Mais qui êtes-vous exactement, alors ? Demanda Hibiki.
- He he ! Sourit il. En réalité, nous venons d’un autre monde ! Pour faciliter les choses, nous allons appeler notre monde «  Le monde des Esprits  » ! Notre monde n’est pas si différent que le votre, à l’exception que des esprits qui y vivent !
- Quel est le rapport avec nous ? Questionna Hibiki.
- J’y viens ! Lorsqu’un Kâ se réveille dans votre monde,  une anomalie se crée dans le monde des esprits ! Je pourrais vous l’expliquer mais cela ne vous concerne point du tout ! Le point important est qu’un événement similaire s’est déjà déroulé dans le passé, il y a plus de 5.000 ans ! Trois puissants esprits ont été envoyé dans votre monde pour y combattre un Kâ maléfique d’un force sans commune ! Ces esprits se sacrifièrent pour ouvrir un passage pour notre Roi ! Grace à lui, le monde des Humain fut sauvé, ainsi que le notre par la même occasion !
.... Je vois ! Dit Hibiki. Donc en réalité, c’est du donnant-donnant ! Vous nous aidez à sauver notre monde pour sauver le votre !
- Vu de cette manière, tu as raison ! Mais sans nous, il y a longtemps que les humains ne seraient plus !
- Mais alors, dit Hibiki tout en pointant son doigt vers Mad Kribow, qui était l’espèce de monstre qui nous a attaqué ?
- Je vais reprendre la main ! Répondit Marieke. Tu as compris ce qu’était un Kâ ! Eh bien, il s’agissait de cela ! Actuellement, les Kâ vivent dans des espaces altérés à celui des Hommes ! Un peu comme celui où vous êtes entrés tout à l’heure ! A partir de cet endroit, ils peuvent attirer humains et Esprits !
- Et à quoi est-ce que ça leur sert ? Répondit Hibiki.
- J’y viens justement ! Continua Marieke. Les Kâ se nourrissent de la vie des humains et des Esprits !
En entendant cela, il m’avait fallu plusieurs secondes de réflexion pour bien comprendre le sens de sa phrase. Depuis le début de la conversation, je n’avais pas dit grand-chose. Et voilà que je me retrouvait encore bouche-bée. Hibiki fut celle qui brisa ce silence par une question tellement évidente qu’elle ne m’était même pas venu à la tête.
- Mais... et toi Marieke ? Dans tous ça, que deviens tu ?
- …. Sourit-elle en nous regardant. Je suis une Duelliste ! Mon rôle est de combattre ces Kâ maléfiques et de les vaincre !
- Mais n’est-ce pas quelque chose de dangereux ??!! Répondit Hibiki en se levant de son fauteuil.
- Je le sais bien ! Répondit elle tristement. Seulement, seul les duellistes peuvent faire face aux Kâ ! Qui plus est, ils doivent remplir certaines conditions, sinon le Duel ne sert à rien !
- Mais qu’est-ce …
- Suivez moi ! Nous dit elle en se levant de son siège.
Nous sortîmes du Café. Tous ce que je pus faire fut de régler l’addition. Nous suivîmes Marieke en silence. Elle prenait des croisement puis d’autres. Elle marchait sans savoir ou aller, je pensais. Plusieurs fois, nous passâmes dans la même rue. S’était-elle perdu ? Marchant au hasard malgré tout, elle nous disait de la suivre. Au final, nous arrivâmes dans une petite ruelle sombre.
- Nous voilà arrivés ! Dit Marieke, en se retournant vers nous. Est-ce que vous la sentez, vous aussi ?
Je ne savais pas de quoi elle voulait parler. Mais ce qui était sur, c‘est que cette ruelle dégageait une aura oppressante. Je ressentais la même impression que lorsque nous fumes dans la barrière du Kâ, la dernière fois. Mais cette impression était légèrement différente. C’était comme si je faisais face à un prédateur, tel un lion. J’avais peur.
- Souvenez vous bien de cette sensation oppressante ! Dit Marieke. C’est le signe qu’un Kâ a mis une barrière ! Vous avez vous aussi du ressentir la même chose, tout à l’heure, avant de rentrer dans la barrière du Kâ !
- Mais qu’est nous allons faire, là ?! Questionna Hibiki.
- Je ne veux pas vous forcer la main ! Mais si personne n’arrête ce Kâ, alors il s’en prendra à des innocents ! Mais je veux d’abord que vous voyez de vos propres yeux ce qu’il s’y passe.
Marieke tendit  sa main en avant. Quand soudain, tout le décor autour de nous se tordit. Il s’était passé exactement la même chose tout à l’heure. Ainsi, voilà ce que j’avais vécu il y a un instant. J’étais rentré dans une Barriere d’un Kâ.
- Ne vous éloignez pas, s’il vous plait ! Nous dit Marieke. Je vous préviendrai dès qu’il se passera quelque chose.
Nous nous remîmes à marcher. L’attente fut de courte durée. Au bout de 2-3 minutes seulement, Marieke nous arrêta.
- Reculez !
Nous nous exécutâmes à ces dires.
- SCEAL !! S’écriât elle.
Je sentis à nouveau un courant d’air me traverser. Puis, je fus repoussé en arrière par une force invisible. Mais je remarqua que même Hibiki se retrouva en arrière.
- Ne vous en faites pas ! Voulu nous rassurer Mad Kribow. Elle a simplement crée une barrière empêchant le Kâ de sortir de sa zone.
- MAGIC CHAIN !! Entendis-je de la voix de Marieke.
Des chaines fluorescentes vertes apparurent, puis s’enroulèrent autour de 5 points.
- Elle vient d’enchainer le Kâ, pour empêcher celui-ci de trop bouger durant le duel ! Nous dit Mad Kribow.
- Je commence ! Dit Marieke. Je pioche !
Cinq stèles de pierre apparurent derrière Marieke. De mon point de vue, ces stèles ressemblaient à des cartes de Duel de Monstres. Mais s’il s’agissait vraiment de cela, alors sa main ne comportait aucun monstre. Une sixième stèles apparu.
- Je joue la carte Magie Equipement «   Gae Bolga  » ! Elle me permet d’invoquer spécialement depuis mon deck «   L. Cuchulainn  » ( ATK 1400/DEF 1900)! «  Gae Bolga  » lui donne un Boost de 800 Pts en ATK ! Pour finir, je pose 2 Cartes !
(Marieke : Terrain : 4 Cartes, Main : 3 Cartes, Cimetière : 0 Cartes, Deck : 43 restante)
- Grouaaahh !! Entendis-je.
Les chaines se mirent à trembler. Je pouvais entendre le cliquetis des chaque maillons trembler. A son tour 5 stèles apparurent, puis une sixième aussi. La seconde stèle en partant de la gauche de Marieke s’avança. Elle se posa. A ce moment, j’ignorai s’il s’agissait d’une Carte M/P ou d’un Monstre. Puis 4 autres stèles se posèrent à côté de celle-ci, je compris qu’il venait de poser 5M/P
- C’est la difficulté de combattre les Kâ ! Dit soudain Mad Kribow. Ils ne sont pas tous équipé de la parole ! Donc, on ne saura jamais vraiment les effets des Cartes adverses ! Voila un des point importants que vous devrez vous rappeler !
- Mais c’est complètement de la triche ! Répondit Hibiki.
- Cependant, nous n’y pouvons rien, pour l’instant ! A part continuer ou abandonner... Voilà les seuls choix qui s’offrent à nous ! Nous dit Marieke en se retournant.
Une stèle apparut du côté de Marieke, cela voulait dire que c’était à son tour.
(Kâ : Terrain : 5MP, Main : 1 Carte, Cimetiere : 0 Carte, Deck : Inconnu)
- A moi de jouer !
- Grouaaahhh ! Hurla à nouveau le Kâ.
Une des stèles se souleva. Puis une seconde, s’en suivit la troisième, puis la quatrième, et enfin la cinquième. Le Kâ venait d’activer ses 5 M/P. Je ne connaissais qu’une seul technique qui consistait à cela. Le Kâ venait de briser deux des chaines qui le retenaient ! Et il s’en servit immédiatement pour frapper Marieke avec. Sous le coup de cette violence, Marieke fut propulsée jusqu’à sa barrière qu’elle heurta. Elle retomba à terre baignant dans son propre sang. Puis quatre stèles apparurent derrière le Kâ. Trois créatures apparurent sur le terrain de Marieke. Une brume violette s’échappa des quatre monstres sur le terrain de Marieke avant de l’attaquer. Marieke à terre, essayant de se relever, fut écrasée pas cette brume. Le corps inerte de Marieke, au milieu de son sang me paralysait. Le Kâ brisa alors deux des trois dernières chaines qui le retenait. Il courut à vive allure vers le corps sans vie de Marieke.
- VITE !! S’écria Mad Kribow. ALLONS NOUS EN D’ICI !!!
- Mais et Marieke ? Demanda Hibiki.
- Tu n’as pas compris qu’elle vient de mourir, perdre un Duel signifie mourir ! Si nous restons ici, alors c’est nous qui seront ces prochaines victimes !
Mad Kribow se retourna et s’enfuit à toute vitesse . Honte à moi-même, je fis de même, mais Hibiki resta sur place.
CKRIIII Les maillons de chaines résonnaient dans ma tête, alors je me retournais.

The First True:
CHAPITRE 3

Alors qu’une personne venait juste de mourir sous mes yeux, suite à un affrontement, tout ce que je pus faire fut était de m’enfuir. En tant qu’homme, je ne valais pas grand-chose. Même Hibiki était restée sur place. J’aurais au moins pu la prendre avec moi pour qu’on puisse s'enfuir. Mais Je m’enfuissais seul, laissant Hibiki derrière moi.
- … Hhh …Hhh …Attendez, dit doucement une voix familière.
Je m’arrêta net à ces paroles. Je me retourna doucement pour voir pour voir qui venait de parler. Hibiki se tenais debout, et pleurait. Elle avait les mains sur la bouche et fixait quelque chose. Je détourna mon regard de Hibiki pour voir ce qu’elle regardait. Un petit corps à quatre pattes, immaculé de sang, faisait face au Kâ. Celui-ci était encore entravé par la dernière chaine. Il n’arrivait pas à atteindre sa proie.
- Ma … Marieke …Est-ce que… Commença Hibiki.
- On … ne peut … mieux … J’aimerais … dire! ….Mais … tu ne ... me …croiras … sans doute … pas !
- S’il te plait, arrêtes ça ! Et enfuyons nous ! Tu n’es pas obligé de continuer !
J’ignorais comment Marieke réussit ce tour de force, mais elle réussît à se remettre debout. J’arrivais à voir qu’elle avait le bras gauche et la jambe droite cassés. Ses vêtements taché de sang cachaient la plupart de ses blessures. Ce dont j’était certain, c’est qu’elle devait être grièvement blessé.
- Si je … ne continue … pas ce …. Duel, alors … d’autre subiront … le même sort ! … Voire plus …
- Mais ..tu … dit Hibiki, les larmes au yeux
- Attends donc … moi après … ce … Duel ! Puis Marieke se retourna vers le Kâ. J’ai activé «  Amenonuhoco  » Si en un seul tour, je perd tous mes LP,  soit  4.000LP, et en bannissant la première moitié de mon deck et mes monstres sur mon terrain, je peux Invoquer  «  L.Shinto Izanagi  » ( Lv 7 ATK 2700 DEF 2900) et «  L. Shinto Izanami  » (LV8 ATK 2900 DEF 2700) depuis mon deck, ma main ou mon cimetière. Et survivre jusqu’à la fin de ton tour, même avec Zero point de vie !
J’ignorais quels étaient les deux monstres que Marieke venait d’invoquer. Mais ils me donnaient une sensation de paix intérieur lorsque je les regardais. Je sentais en eux une grande force.
- Battle ! S’écria Marieke. Izanagi et Izanami … t’attaquent direc … tement !
- Grouaaahhh !! Criât le Kâ.
Une des stèles fit barrage au deux monstres de Marieke. Je crus entrevoir un épouvantail sur la stèle Puis tout devint plus clair pour moi. Les cinq stèles que le Kâ avait utilisé étaient les cartes «  Dessert Seul  », «  Trio Ojama  », «  Avidité   Téméraire», «  Fortune Accumulée  » et «  Frappe en Chaine  ». La stèle qui venait de leur bloqué le passage devait être «  Attaque de l’Epouvantail  ».
- J’ai compris quel … est ton jeu ! Dit soudain Marieke.
Izanagi détruisit la stèle qui leur faisait face, puis continua sa course. Les deux monstres attaquèrent ensemble le Kâ. Un éclair de lumière frappa le Kâ. Celui-ci s’écroula après cette lumière. Il se désagrégea comme un château de sable soufflé par le vent.
- Kribow ! A … ton tour ! Dit Marieke.
Je n’y avais pas fait attention, mais Mad Kribow était revenu. Il se plaça derrière le Kâ en décomposition. Puis il cracha une stèle de sa bouche. La poussière du Kâ, se fit alors absorber par la stèle. Au final, le Kâ entier se retrouva dans la stèle. Suite à ce spectacle, mes jambes lâchèrent leur prise et je me retrouva à terre. Hibiki, elle, se précipita vers Marieke.
- Ca va aller ! Dit Marieke, en essayant de rassurer Hibiki.
- Mais, …. Tu es grièvement blessé !
- Ne t’en fait pas, des que nous sortirons, j’irais mieux ! N’est-ce pas, Kribow ?
- …
Hibiki aida Marieke à se relever, et la supporta d’un coté. En voyant cette scène, je me releva.
-Je vais vous aider ! Dis je en me précipitant vers elle.
Je me mis de l’autre côté de Marieke, et nous quittâmes cet espace. Une fois arrivé dans notre monde, Marieke nous relâcha.
- Tous va bien, maintenant ! Nous dit elle.
Je la regarda. Elle était redevenue normale, sans aucune trace de sang sur elle. Ses membres cassés disparus laissaient place à son corps tel qu'il était juste avant son duel.
- Dès que nous quittons les espaces clos des Kâ, nos blessures disparaissent comme si elles n’avaient jamais existées ! Vous pouvez me lâcher, je vais bien maintenant.
- Mais pourquoi fais-tu tout ça ? Demanda Hibiki.
- Il le faut bien ! Je te l’ai dit ! Si nous laissons faire les Kâ, ce seront non seulement des innocents, mais aussi le monde qui subiront leur sort. Et seuls les Duellistes peuvent leur faire face. Alors s’il vous plait écoutez moi bien. Je ne veux pas vous forcer. Vous avez vu de quoi sont fait les Duel aujourd’hui. Vous avez donc la possibilité de tout oublier de la journée ! Ou si vous le permettez, de rejoindre les autres Duellistes sur le champs de bataille ! Je vous laisse une semaine pour vous décider ! Si vous souhaitez vous joindre à nous, alors retrouvons nous au même Café que tout à l’heure dans une semaine.
Apres avoir dit ses mots, Marieke prit la direction opposée à la notre et disparut dans le flot de la vague humaine du Centre Commercial. Je regarda Hibiki. Elle se serrait contre elle-même comme pour se rassurer. Je la pris par l’épaule et nous nous mîmes en marche. Sur le chemin, je n’arrêtais pas de penser à ce que Marieke nous avait dit. Et je suis sur que la même chose se passait dans la tête de Hibiki. J’avais encore plusieurs questions que j’aurais voulu lui poser. Existe-t-il une autorité régulant les duellistes ? Comment avait-elle obtenu son jeu ? Et bien d’autres. Mais Marieke avait eu raison sur un point. Il ne fallait pas que j’en sache trop avant de prendre ma décision. Nous arrivâmes chez Hibiki sans nous en rendre compte. Je la laissa chez elle, puis je regagna ma maison. Ma sœur n’était pas encore rentrée. De toute manière, je n’aurai jamais pu lui parler de ce qui s’était passé.


- Tu es sur que tout va bien ? Questionna Mad Kribow.
- Que veux-tu que je te réponde ? Alors que tu connais toi-même la vérité ! Répondit Marieke.
- Tu as voulu jouer les grandes sœurs, mais cela t’as couté beaucoup !
- Je sais ! Je ne voulais pas que ces deux la rejoignent le champ de bataille ! Ils sont encore trop jeune ! Bien trop jeune, et avec toute leur vie devant eux !
- En parlant de jeunesse, tu n’es pas plus vielle qu’eux deux ! Je dirais même que tu es plus jeune !
- Je sais ! Mais mon cas est différent ! Alors que moi, je n’ai pas eu le choix, je voudrais qu’eux puissent avoir le choix !
- Même si tu les souhaites à tes coté ?  Même s’il est vrai que de combattre à plusieurs un seul Kâ offre de plus grandes chances de gagner !
- Ce serait mentir que de dire que je ne les voudrais pas à mes cotés ! Mais c’est aussi pour cette raison que je leur ai fait voir cette vérité. A chaque Duel, nous jouons notre vie ! Juste avec ça, jamais, ils ne voudront me suivre !
- Tu es bien contradictoire, ma foi !
- C’est le principe même de l’Homme, je dirais ! Il souhaite créer des liens, mais il a aussi peur de ses propres liens !
- Et combien de temps comptes tu rester ici ?
- Tu sais très bien que je ne le ferai jamais en dans un lieu public !
- C’est vrai, mais tu sais aussi que si tu continues ainsi, tu ne tiendras pas longtemps !
- Je tiendrai aussi longtemps qu’il le faudra tant que je ne serai pas arrivé !
Marieke arriva devant sa résidence. Elle vivait dans un quartier résidentiel avec sans doute, une cinquantaine d’autre ménages. Elle marchait péniblement, et était au bord de l’effondrement à chacun de ses pas. Malgré son état, elle souriais.
Depuis qu’elle avait rejoint le camp des Duellistes, Elle ne s’était faite aucun amis. Alors avoir pu rencontrer ces deux jeunes personne la rendait heureuse. Elle avait pu pour la première fois, entrer dans ce café, chose qu’elle souhaitait. Durant le duel, Hibiki avait même pleuré pour elle. Malgré la défaite immédiate, Hibiki était restée à ses coté au lieu de fuir. Ce fut ce qu’il la fit se relever et continuer le Duel. Et Marieke le savait elle-même. Mais c’était aussi pour ces raison qu’elle ne voulait pas que Hibiki devienne une duelliste.
Marieke venait d’arriver dans sa chambre. Elle était grande, mais remplie de peluche, mangas, et autres. Dans son appartement, le seul son qu’elle entendait était le silence. Parfois, Mad Kribow venait, mais jusqu’ici, le nombre de personnes qui avaient réussi à le voir se comptait sur les doigts d’une main.
- Tu es prête ? Demanda Mad Kribow.
- A toi de jouer ! Répondit elle.
Les ailes de de Mad Kribow s’agrandir, et enveloppa Marieke. Lorsque la lumière revint, Marieke se retrouva dans un Espace Clos.
Plusieurs filets de sang jaillirent. Marieke tomba à genoux. Elle voulu reposer son dos contre quelque chose, mais il n’y avait rien autour d’elle. Elle s’écroula alors sur le sol. Ses bras autour d’elle, et les larmes à ses yeux, elle n’arrivait à ne plus rien penser, à part sa douleur.
- Halala ! A chaque fois, c’est la même chose ! Commença Mad Kribow, en tournoyant autour du corps recroquevillé de Marieke. Tu sais bien que les blessures faites lors des Duels frappent l’âme et non le corps. Si on venait plus tôt ici, tu guérirais sans doute plus vite ! Mais pourquoi veux tu toujours le faire seulement une fois arrivée chez toi ?
- ……
- Même si l’âme guérit de ses blessures tout seul, Cela prend du temps, mais surtout c’est douloureux. Tu dois attendre que chaque blessure se referme d’elle-même ! Et tu ne peux même pas dormir ici !
- …….

Kaiba Industrie:
CHAPITRE 4
Ding Dong !!
On venait de sonner à la porte. Je venais de passer une très mauvaise nuit. Bien que je m’étais endormi tôt, au réveil, je n’eu pas cette impression. C’était Hibiki qui venait de sonner. A voir sa tête, elle avait passé une nuit aussi bonne que la mienne.
- Bonjour ! Me dit-elle d’une voix morose.
Je la salua à mon tour. Avec ce que nous venions de vivre, la vie allait être difficile à continuer. Nous ne pouvions parler de cela à personne. Car de base, les Duels et tout ce qui s’y rapporte de près ou de loin étaient interdit d’accès. Il était inutile de compter sur de l’aide extérieure. Nous partîmes en cours, avec la tête remplie d’autres choses.  

La fin des cours sonna. Heureusement pour nous, nous finîmes les cours à 15H05. Cela nous permettait au moins à nous reposer. Ni elle, ni moi, ne nous sentîmes en état de rentrer directement chez nous. Nous nous arrêtâmes alors dans un parc, pour nous y reposer. Mais, il nous était impossible d'oublier ces moments. Hibiki me tapota le torse, sans soute de son coude. Je la regarda, puis elle me montra de la main une personne.
De longs cheveux blonds, une longue cape qui descendait jusqu’aux chevilles, et une paire de rollers. Il s’agissait de la première fille qu’on avait aperçut. Donc ce n’était pas Marieke. Mais elle ne l'avait pas démenti lorsqu’on lui avait posé la question. Et je crois même que sa réaction pouvait laisser quelques doutes. Donc qui était réellement cette jeune fille en face de nous ? Il faut dire qu’entre le moment où nous l’avions aperçu et celui où elle avait disparu, il s’était écoulé pas moins de 10 secondes. J’ignorais si je devais l’appeler ou la laisser. Mais Hibiki se leva puis partit en sa direction.
- Excusez moi ! Commença-t-elle en tapotant l’épaule de celle-ci.
- Ha ?! Tiens donc, quel surprise ! Dit-elle une fois retournée.
La jeune fille, ou plutôt, devrais-je dire, la jeune femme, devait sans doute avoir entre 20 et 21 ans. Elle était vêtue d’un T-shirt rouge uni sans manches, d’un short noir, et de protections au genoux, coudes et mains.
- Je ne vous retrouvais plus hier ! Heureusement, vous êtes sains et saufs ! …… Vous n’avez pas l’air d’aller bien, vous êtes bien pales !
C’était donc bien cette femme que nous avions rencontré la veille. Mais alors qui était réellement Marieke.
- Hmm !… Il semblerait que vous ayez appris plusieurs choses ! Et les questions qui vont avec ! Allons ailleurs, nous y serons plus à notre aise pour discuter.
La jeune femme nous emmena dans un Fastfood ( Wc Donald). Même si nous n’avions pas très faim, elle nous commanda un petit menu chacun.
- Vous devez être plus familiers à ce genre de lieux ! Mais commençons par le début ! Je m’appelle Enrekhtouès REDDJEDET !
A notre tour, nous nous présentâmes. Je ne savais pas pourquoi mais malgré le côté amical qu’elle se donnait, je n’arrivais pas à avoir confiance en elle. Donc, à part nos prénoms, et quelques broutilles sans importance, nous ne lui avons parlé de rien. J’ignorais si Hibiki ressentais la même chose que moi, mais elle ne parla pas beaucoup elle non plus.
- Euh … Excusez-moi, mais qui êtes-vous réellement ? Commença Hibiki.
- Avant de répondre, j’aimerais savoir ce qui s’est passé, lorsque vous vous êtes enfui à ma demande ?
- Eh bien, nous nous sommes enfuis, comme vous l’avez dit ! Nous avons couru peut-être 5 minutes, puis nous sommes réapparus, là où nous étions avant ! Répondis-je.
- Je vois, et ensuite ? Qu’avez-vous fait ?
- Qu’est-ce qu’on a fait ensuite ?? Rien, Nous sommes rentrés directement ! Dis-je en regardant Hibiki.
- Je vois ! Je m’excuse, mais je ne suis pas habilitée à vous répondre ! De ce fait, ne parlez à personne de ce qu’il s’est passé ! Mais si vous souhaitez avoir vos réponses, alors venez !
Elle sortit une carte de présentation. En la regardant, nous apprîmes qu’elle faisait parti de la société Kaiba Industrie. Elle faisait donc partie de cette Multinationale produisant les derniers appareils électroniques. Elle prit un stylo puis nota quelque chose au dos,
- A l’accueil, montrez cette carte ! Et demandez moi ! Vous m’excuserez, mais je dois vous quitter !
Sur ces mots, La jeune femme nous quitta, nous laissant seul, Hibiki et moi.
- Pourquoi as-tu menti à cette femme ? Me questionna Hibiki.
- Je ne sais pas ! Elle ne m’inspirait pas confiance ! Même Marieke semblait plus crédible.
- Qu’est-ce qui te donnait cette impression ??
- Mon intuition !
- Et que te dis ton intuition pour ces explications à la Kaiba Industrie ?
- On n’a rien à y perdre, alors autant y aller, non ??
- Oui, mais … Pourquoi pas, après tout !
Sur ces dernières paroles, Hibiki m’invita à quitter le Fastfood. Nous débattîmes par la suite de la dâte, l’heure, et différents critères à prendre en compte avant d’aller au siège de la Kaiba Industrie.

Aujourd’hui était le jour J, la rencontre à la Kaiba Industrie. Nous avions préalablement appelé la société pour y prendre un rendez-vous avec Mlle REDDJEDET.
Quant au lendemain, nous devions soit revoir Marieke, soit lui faire nos adieux. En cinq jours de réflexion, nous avons pu nous faire nos propres idées et avis. Nous avions décidé de réfléchir chacun de notre côté. L’avis de l’autre aurait pu remettre en cause nos propres décisions. Si jamais Hibiki décidais de suivre Marieke, alors je devais la laisser. Quant à moi, je ne pouvais pas encore choisir. C’est la raison pour laquelle de je décidai de venir chercher des réponses à la Kaiba Industrie. Marieke nous avait déjà expliqué plusieurs points importants. Je pensais qu’elle avait été bien plus convaincante, surtout pour nous dire de ne pas nous engager dans cette voie. Mais après une telle expérience, je ne pouvais pas retourner tranquillement à  ma vie quotidienne.
A l’accueil, nous leur présentâmes la carte et demandâmes Mlle Enrekhtouès REDDJEDET. L’hôtesse d’accueil nous conduisit dans une salle d’attente. Mlle REDDJEDET apparut au bout de 10 minutes.
- Vous m’excuserez du retard ! L’entretien que j’avais a duré plus longtemps que prévu !
- Non, non ! Ce n’est rien ! Dis-je calmement.
- Merci ! Si vous souhaitez bien me suivre !
En chemin, elle nous expliqua le comment du pourquoi de la création de cette société. A l’origine, Kaiba Corporation et Illusion Industrie étaient deux sociétés bien distinctes. Chacune ayant son propre domaine, mais les deux étroitement liées. Puis, suite à quelques divergences, il décidèrent de s’unir, et ainsi voila comment était née Kaiba Industrie. Le temps qu’elle nous racontait ce récit, nous arrivâmes à destination.
- Si vous souhaitez bien entrer dans cette pièce, les explications vous seront données ultérieurement ! Nous dit Mlle REDDJEDET.
La pièce était une grande salle de réunion. De forme rectangulaire, avec 3 lignées de tables. Il y avait déjà 3 personnes. Deux garçons âgés d'une vingtaine d'années, sans doutes frères vu leur ressemblances physique, et une jeune fille d’environ notre âge. La porte se referma derrière nous.
- Salut ! Commença celui qui était sans doute le cadet des frères.
Les salutations continuèrent. Le cadet nous invita à nous assoir.  Nous nous exécutâmes et nous assîmes à côté d’eux.
- Moi, c’est William ! Et voilà mon petit frère Lionel ! Et elle, c’est …
- Corinne LE PAGE ! Répondit la jeune femme.
- Petit Frère ? Répondis Hibiki.
- Ah oui ! Quand on nous voit, on croit souvent que c’est moi le petit frère, mais non, en vérité, je suis l’ainé !
- Oui, bon ! C’est pas de ma faute, si je fais plus vieux que mon âge ! Répondit son petit frère.
- Et vous savez ce qu’on doit faire ? Demanda Hibiki.
- Ben, plus ou moins, et vous ? Répondit William.
- Non, pas du tout ! Dit Hibiki.
- Bah, en gros, là, ils vont passer une vidéo, nous expliquant des trucs sur quelque chose ! Sans doute, un truc du genre, «  Travaillez pour Kaiba Industrie, et Je-ne-sais-pas-quoi  » !
- Tu crois vraiment ? Demanda Hibiki.
- Bien sur que Non ! Si je vous dis «  Duel de Monstres  », Vous me répondez ?
- Quoi ? Dit soudain Hibiki.
Une porte s’ouvrit. Un homme d’une quarantaine d’années sortit. Il appela les personnes suivantes. William et Lionel s’excusèrent puis partirent le voir. Au même moment une seconde porte s’ouvrit, et ce fut de tour de Corinne LE PAGE de partir. Nous dûmes attendre une dizaine de minutes avant qu’un personne ne nous appelle. Le comble de l’ironie, ou alors c’était volontaire, ce fut Mlle REDJEDET qui nous appela. Entre temps, personne d’autre n’était entré.
Un petit bureau blanc se trouvait dans cette salle.
- Asseyez-vous ! Nous dit elle.
- Que venons-nous faire ici ? Demanda Hibiki, tout en s’asseyant sur un fauteuil.
- Faites un jeu avec ceci ! Nous ordonna-t-elle, en nous montrant toute un pile de cartes.
- Mademoiselle ! Répliqua Hibiki. N’est-ce pas interdit ? Dit-elle en la regardant droit dans les yeux.
- Oh ho ! Sourit-elle. Alors, tu sais ce que c’est !
- Il suffit ! S’imposa Hibiki en se relevant tout en frappant la table de sa paume. Allons-nous en !
- Vous n’aurez pas les réponses que vous voulez si vous nous quittez !
Mais Hibiki ne l’écoutait plus. Sans vraiment y penser, je la suivais. Elle quitta le bâtiment à toute vitesse. Ce dont j’étais certain était que Hibiki était en colère. Pour quelle raison s’était-elle énervé. Elle était de nature calme. Mais je n’osai pas lui demander la raison. En descendant le bâtiment, nous avons croisé  les frères William et Lionel. Hibiki les attrapa par la poignée, et les emmena avec nous. Durant tout le chemin, elle ne dit pas un mot. Les frères, eux s’étaient laissés faire et continuaient à se faire trainer. Arrivés près d’un banc, en plein centre ville, Hibiki nous fit nous asseoir.
- Désolé de vous avoir trainé de force, mais, qu’avez-vous fait la haut, dans le bureau ? Questionna Hibiki.
- Hein ?! Je ne sais pas si on a le droit de vous le dire ! Répondit William.
- D’accord ! Je comprends ! Alors, répondez, Est-ce que vous avez fait un Duel ?
・ Si tu le sais, pourquoi est-ce que tu nous le demandes ?
・ Et comment l’avez-vous fait ?! Qui avez-vous affronté ?
- Hein ?! Comment et Qui ? Ils ont dit que c’était un système de vision holographique fait par un truc nommé «  Solid Vision Système truc-machin-chose  » ! Et on a affronté un ennemi invisible enchainé qu’il appelait IA ! Plutôt facile à vaincre, non ? Et vous, vous avez eu droit à la même chose ??
- Espèces d’imbéciles !! Leur cria elle dessus.
- Oh ! Hibiki, du calme ! Qu’est-ce qu'il t’arrive ?! Lui demandai-je en posant la main sur son épaule.
- On dirait que tu n’as rien compris ! Ils viennent de faire un Duel contre Un Kâ ! Ce qui veut dire qu’ils viennent de réveiller les leurs !
A cet instant, je compris enfin l’attitude de Hibiki. Ces employés de Kaiba Industrie réveillaient de force le Kâ des gens, ou alors, ils formaient des duellistes pour affronter les Kâ.
- Excusez-moi, mais connaissez-vous les inconvénients des duellistes ? Leurs demandai-je.
- Les inconvénients ? A part que les Duels sont interdits, ils n’y en a pas vraiment, non ?!
- A notre niveau, on ne peut rien faire ! Hé ! Vous deux, donnez-moi vos numéros de téléphone !
- Hein ? Pourquoi ?
- Allez y, ce n’est pas comme si on vous demandait la lune !
- Bon, d’accord ! Dit William avec hésitation. Hibiki prit alors leur numéros.
- Je ne pourrai pas vous dire grand-chose, mais venez demain, au Café Rainbow D. du Centre Commercial !
- Quoi !? Mais... Commença à répondre William.
- Vous avez intérêt à venir ! Dit Hibiki en pointant du doigt les deux frères. J’ai vos Numéros de téléphone, de toute façon !
Ce fut sur ces paroles que Hibiki les quitta.

C’était la première fois que Hibiki était si énervée. Même lors de fausses accusations envers elle, elle arrivait habituellement à garder son calme. Même quand elle se faisait frapper injustement, ou lorsqu'on lui volait quelque chose ! Elle n’avait jamais ressenti une telle colère en elle.
«  Ces ordures de la Kaiba Industrie !! Je ne sais pas ce qu’ils mijotent ! Mais de là à impliquer des innocents, sans même les tenir au courants des risques ! Ils se fichent vraiment des gens !  »

See The Truth:
CHAPITRE 5
Le premier rayon de soleil frappa son visage. Avec hésitation, ses paupières s’ouvrirent. Sa tête se tourna vers sa droite. Son réveil indiquait 6H57. Ses paupières se refermèrent à nouveau. Puis d’un bond, son corps s’élança hors du lit.
- Hmmm ! Ca va être une bonne journée, je crois !
- Bonjour Marieke ! Dit une petite voix.
- Ha,  Bonjour Kribow ! Lui répondit elle.
Marieke avait l’habitude de commencer en premier par se brosser les dents. Elle ne se souvenait plus de quand elle avait pris cette habitude. Elle finit toute sa toilette avant de s’attaquer à son petit déjeuner. Une fois celui-ci fini, l’horloge de sa cuisine indiquait 8H05. Marieke n’était scolarisée nulle part. Elle n’avait personne qu’elle pouvait qualifier d’ami(e). Ses journées étaient vide, elle n'avait pas d'activités à faire. Elle allait donc le plus souvent marcher sans but en ville. Elle y errait telle un fantôme, personne ne la remarquait ou ne faisait attention à elle. Malgré sa triste vie, elle était heureuse.
Mais aujourd’hui, elle se sentait angoissée et heureuse à la fois. Pour elle, il y avait la possibilité que les deux individus qu’elle avait rencontrés une semaine auparavant la recroise. D’un autre côté, elle voulait aussi disparaitre de leur vie, pour ne plus les mettre en danger. La date du Rendez-vous était bien pour aujourd’hui, mais elle ne leur avait pas donné d’horaire fixe. Elle allait donc devoir attendre toute la journée au Café Rainbow D.

Le début des cours sonna. Habituellement Hibiki était une bonne élève, attentive à chaque cours. Mais pour une raison que peu de personnes auraient imaginé, elle avait l’esprit ailleurs. Hibiki savait qu’aujourd’hui, elle devait soit rencontrer Marieke, soit lui dire ses adieux. Mais elle avait aussi énormément de questions à lui poser. La rencontre qu’elle avait faite la veille, avait réveillé en elle quelque chose qu’elle n’avait pas avant. Malgré tout cela, Elle ne put s'empêcher de s’en vouloir, d’aller en cours comme tous les autres jours.
«  - Dois-je aller voir Marieke, ou dois-je la quitter   ?» Voilà la question qu’elle se posait.
Sans s’en rendre compte, la fin des cours sonna.  Il n’était que 17H00, et de souvenir, Hibiki se souvenait que la Café Rainbow D. fermait ses porte à 21H30. Il lui restait donc encore quatre heures et demi pour faire son choix. Mais elle avait autre chose en tête avant. Elle devait d’abord mettre au courant les deux frères qu’elle avait rencontrés la veille. Elle savait aussi qu’elle n’arriverais pas à rapporter de preuves de ses dires. Il fallait donc que Marieke soit avec elle. Elle prit son téléphone et composa le numéro de l’un des frères. Elle entendit la tonalité en mettant son téléphone à son oreille. On décrocha.
- Allô ! Répondit une voix angoissée.
- Oui, allô ! Ici Hibiki ! La jeune fille que vous avez rencontrée hier à la Kaiba Industrie ! J’aimerais savoir comment ça se passe chez vous ?!
- Ha ! Ca tombe bien, je voulais vous appeler mais, je n’avais pas votre numéro !
- Pourquoi voulais-tu m’appeler ?
- Je ne sais pas si c’est normal, mais mon frère ne se réveille plus !
- QUOI ??!! Depuis Quand ? Commença à crier Hibiki.
- Et bien, hier, en rentrant, nous avons rencontrés une IA qui nous a défié et …
- COMMENT ?? L’interrompis Hibiki. Ou est-ce que vous habitez ?
- Hein ?
- VOTRE ADRESSE ?? Donnes la moi, vite !!
- Hein !…. Oui d’accord, c’est au 1 Rue de la foret !
- 1 Rue de la Foret ! D’accord, je vois où c’est, j’arrive !
Hibiki raccrocha son téléphone. Elle serra son sac contre son dos, et se mit à courir en direction de la maison des frères. En courant, elle devait y arriver en une dizaine de minutes. Mais à environ un tiers du chemin, elle se rendit compte du point le plus important. Que pouvait-elle faire toute seule ? Elle s’arrêta à cette pensée. Elle ne pouvait rien faire à elle toute seule et elle le savait. La seule qui aurait pu faire quelque chose était Marieke. Mais juste le fait d'aller au Centre Commercial prendrait une heure à pieds. Elle ne savait pas combien de temps le frère blessé pourrait tenir. Elle prit, ce qui était pour elle, la meilleure solution. Hibiki téléphona au second frère.
- C’est encore moi ! Dis moi, depuis quand ton frère est dans cet état ?
- Hein ?! Depuis hier !
- Hier, oui mais aux environs de quelle heure ?!
- Euh … Sans doute vers les 21H30 ! Pourquoi ?!
- Et depuis ce temps, il n’a fait que dormir ?!
- Euh oui !
- Est-ce que durant le Duel, il a été blessé ??
- Hein ! Ben Oui, il s’est pris des dommages, mais il a fini par gagner !
Pendant qu’elle discutait avec ce frère, elle put prendre le bus pour le Centre commercial. Hibiki avait oublié que les bus passaient au Lycée le soir. Avec cela, elle atteindrait le Centre Commercial en une dizaines de minutes. Elle prit le maximum d’infos qu’elle jugea utile. Sans s’en rendre compte, elle arriva au Centre Commercial. Elle raccrocha son téléphone et dès que le bus s’arrêta, elle se mit à courir.

Marieke était arrivée dès l’ouverture du Café. Maintenant, cela faisait un peu plus de sept heures qu’elle y était. A plusieurs reprise, elle voulut rentrer. Mais elle ne souhaitait pas que cela finisse ainsi aussi. Son cœur était partagé par l’envie de quitter le Café et celle de revoir Hibiki ou son ami.
Soudain elle vit une ombre courir à toute vitesse à travers la fenêtre. Elle s’arrêta devant l’entrée du Café. Marieke reconnu immédiatement Hibiki. Son visage ne pouvait s’empêcher de sourire. Le regard de Hibiki survola la salle avant de s’arrêter sur Marieke.
- Bonjour Marieke ! Commença-t-elle toute essoufflée.
- Qu’y a-t-il, pourquoi es-tu si pressée ? Demanda Marieke.
- Je crois qu’on a un petit problème, si tu veux mon avis ! Un Kâ !
Marieke s’étonna. Elle aurait préféré voir Hibiki pour une autre raison, mais elle était déjà heureuse de la revoir. Marieke fit patienter Hibiki le temps de régler son addition. Une fois revenue, Hibiki expliqua la situation à Marieke.
- Je vois à peu près la situation ! J’ignore ce que lui a fait la Kaiba Industrie, mais ca ne devrait pas être très grave pour le moment ! Répondit Marieke après avoir entendu ses explications.
- Ah bon, tu es sûre ?!
- Sans voir ce qui se passe exactement, je ne peux rien te promettre !
En sortant du Centre Commercial, elles remarquèrent que le prochain bus n’arriverait que dans une vingtaine de minutes. Et vouloir y aller à pied leur prendrait plus d’une heure. Elles n’avaient d’autre choix que d’attendre le bus. Elles téléphonèrent alors au frère pour prendre des nouvelles. L’état de celui-ci n’avait pas changé.
D’après les explications données pas son frère, une fois qu’ils avaient quitté l’Espace Clos du Kâ, ils étaient rentrés tranquillement. Mais au matin, son frère lui avait répondu qu’ils ne se sentait pas très bien. Il était donc parti en cours, mais lorsqu’il fut revenu, il ne lui répondait plus du tout. Son poul et sa respiration étaient plus rapide que la normale, mais seulement un petit peu.
Le bus arriva à l’heure prévue. Heureusement pour les filles, il n’avait pas eu de retard.
- Tiens ! Salut ! Oh … Bonsoir Marieke, dis-je timidement.
- Tu tombes à pic, viens avec nous, répondis Hibiki.
- Hein ? Quoi ?!
- Te souviens tu des deux frères que nous avons rencontrés hier ?! Eh bien, il semblerait qu’ils aient quelques souci !
- Quoi ?! Mais qu’est-ce qu’ils ont ?!
- Pour le moment, Marieke pense que ce n’est rien de grave, mais on ne sait jamais.
Je ne sais pas pourquoi, mais je trouvais que Marieke m’intimidait beaucoup. A chaque fois qu’elle était là, je n’arrivais pas à dire ce que je voulais. De nature, je ne parlais déjà pas beaucoup, mais avec elle, c’était motus et bouche cousue.
Nous arrivâmes chez les frères William et Lionel. Lorsque nous sonnèrent, ce fut Lionel, le cadet qui nous ouvrit. C’était donc William qui était alité ! Nous suivîmes son frère jusque dans la chambre de William.
-Oh ! Non ! Kribow ! Peux tu venir voir ce qu’il se passe ?!
Mad Kribow traversa la fenêtre, avant de se reposer à nouveau sur l’épaule de Marieke.
- Mon dieu, mais c’est horrible, ce n’est pas une blessure, mais …
- Toi aussi, tu l’as remarqué !
- Excusez moi ! Intervint Lionel. Mais à qui parler vous ?
Juste avec ses paroles, je compris assez vite, et sans doute Hibiki aussi, que ce Lionel ne pouvait pas voir l’Esprit Mad Kribow. Mais je préférais me taire, et c'était aussi le cas de Hibiki.
- Non, c’est sans importance ! Répondit Marieke. Bon, Il vaut mieux que j’y aille seule !
- Mais où ? Demanda Hibiki en lui tenant la manche de sa chemise.
- Ca peut être dangereux, voilà pourquoi je ne veux pas que tu viennes !
- Raison de plus pour que je ne te laisse pas y aller seule ! Insista Hibiki en la regardant droit dans les yeux.
- Bon, d’accord ! Mais promet moi de t’enfuir dès qu’il y aura du danger !
- Très bien ! Répondis Marieke.
Les ailes de Mad Kribow s’agrandirent pour envelopper William, Marieke et Hibiki. Sans vraiment réagir consciemment, je m'introduisis dans l’enveloppe des ailes de Mad Kribow. Nous fûmes plongés dans le noir. Lorsque je revis la lumière, j'aperçus un Kâ juste en face de moi.
Avec le recul, je vis qu’il ne s’agissait pas vraiment d’un Kâ. Le corps était complètement difforme et inhumain, mais la tête était toujours celle de William.
- On ne peut plus rien faire pour lui ! Nous dit Marieke.
- Mais on ne peut pas le laisser comme ça !
- Ce que tu vois actuellement, est un Kâ en train de prendre possession de son âme et donc pour ainsi dire le corps de son hôte !
- Que pouvons nous faire alors ?!
- Je vous ai déjà dit que le processus est irréversible ! Nous ne pouvons rien y faire ! Le fait de détruire le Kâ reviendrait à tuer l’humain ! Les blessures faites lors de Duels contre les Kâ sont faitse à l’Ame. Si on ne les traite pas correctement, voilà ce qui arrive.
-Mais alors, cela veut dire qu’il est condamn….
- Oui ! Coupa Marieke. Pardon ! SCEAL ! MAGIC CHAIN !
- Mais qu’est-ce que tu …
- Dans cet état, le Kâ ne peu se défendre car l’humain possède encore sa force et volonté.
Cinq stèles apparurent, puis la sixième. Mais du coté de William, rien n’apparut. Il fut malgré tout enchainé et scellé dans la barrière.
Je joue «  Gae Bolga  » ! J’invoque «  L. Cuchulainn  » depuis mon Deck ! Avec tes 2.200 Attaques directement !
- RAAAAAAAAAAAHHHHHHH !!! Cria William.
Une nouvelle stèle arriva du coté de Marieke.
Je m’excuse ! Dit Marieke, avec un air triste, les larmes au yeux. «  L. Cuchulainn  » attaque le encore une fois directement !
Mad Kribow revint cracher une stèle de sa bouche. La poussière de Kâ se fit absorber par la stèle, laissant ainsi place au corps humain de William.
- Ca y est ! Tu l’as sauvé ! Dis Hibiki à Marieke.
- Je suis désolé ! Lui répondis Marieke. Mais il est mort !
- Nous n’avons plus rien à faire ici ! Dit Mad Kribow. Rentrons !

EDIT des fautes par Darkmagician69, avec l'accord de Yig.


Dernière édition par Yig le Mar 10 Sep - 8:32, édité 5 fois (Raison : p)

Yig

Messages : 27
Réputation : 1675
Date d'inscription : 30/12/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: FanFic de Yig

Message par fanboyz le Ven 6 Sep - 13:06

Y'a des fautes de syntaxes énorme, des fois les phrases veulent rien dire. Mais je dois avoué que j'ai hâte de lire la suite sur le coup, je veux bien en savoir plus, ca me fait penser un peu au digimon clown

fanboyz

Messages : 176
Réputation : 1836
Date d'inscription : 25/12/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: FanFic de Yig

Message par Yig le Sam 7 Sep - 6:47

Pour les fautes de syntaxes, j’étais sur qu'on allait me le dire ! Je ferai mieux la prochaine fois !
Les phrases qui veulent rien dire : Ha bon ! Bah, Entre ce que je veux dire, ce que j’écris, ce que je crois écrire, et mes doigts qui tapent, il y a un petit monde qui les sépare ! Donc j'essaierai de faire gaffe pour les prochains chapitres !
Digimon : Ha ??!! Si tu le dis ! En attente de voir les prochains chapitre alors !
Et Merci.

Yig

Messages : 27
Réputation : 1675
Date d'inscription : 30/12/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: FanFic de Yig

Message par Darkmagician69 le Sam 7 Sep - 9:37

Avant de dire mon avis, j'annonce que je deviens avec l'accord de Yig, le correcteur officiel de cette fanfic.
Pour les prochains chapitres, la correction sera évidemment faite avant le post de ceux-ci.

Pour ce qui est de l'histoire, elle m'a vraiment donné envie de continuer, car elle n'est pas classique pour du YGO, mais passe tout de même très bien, avec un petit air de Fahrenheit 451, et ... Ca ne pouvait pas louper avec Yig, de Madoka ^^

_________________
avatar
Darkmagician69
Administrateur

Deck principal : Magicien/Compteurs
Messages : 3755
Réputation : 5971
Date d'inscription : 12/07/2012
Age : 21
Localisation : Lorraine

Voir le profil de l'utilisateur http://teamexceed.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: FanFic de Yig

Message par Kyurzu le Sam 7 Sep - 10:41

Le début est sympa, je lirai la suite volontiers Smile
avatar
Kyurzu

Deck principal : RaidRaptor
Messages : 1989
Réputation : 3505
Date d'inscription : 21/08/2013
Age : 22

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: FanFic de Yig

Message par Yig le Dim 8 Sep - 8:30

Hello Pour les Lecteurs !
Ajout des Chapitres 2 et 3

Bonne Lecture.

Yig

Messages : 27
Réputation : 1675
Date d'inscription : 30/12/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: FanFic de Yig

Message par Darkmagician69 le Dim 8 Sep - 8:35

Étant un privilégié qui a pu lire les chapitres à l'avance, je les conseille vraiment !
Lisez la suite, ça vaut le coup ^^

C'est Dark(magician69) mouhahahaha ! :ok je sors:

_________________
avatar
Darkmagician69
Administrateur

Deck principal : Magicien/Compteurs
Messages : 3755
Réputation : 5971
Date d'inscription : 12/07/2012
Age : 21
Localisation : Lorraine

Voir le profil de l'utilisateur http://teamexceed.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: FanFic de Yig

Message par Aporia31 le Dim 8 Sep - 8:49

Cool, je vais lire ça tout de suite ! Smile

Au fait Dark, la porte est là bas x) -->

_________________


"Where so ever you go, go with all your heart" Smile

Échanges confirmés : 15
avatar
Aporia31

Deck principal : Sylvan
Messages : 3549
Réputation : 5338
Date d'inscription : 12/01/2013
Age : 22
Localisation : Toulouse

Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/channel/UC4BOTn-Qo9lEVe6u9g8PxDA

Revenir en haut Aller en bas

Re: FanFic de Yig

Message par Darkmagician69 le Dim 8 Sep - 8:50

Aporia31 a écrit:
Au fait Dark, la porte est là bas x) -->
Mais ... Mais ...Crying or Very sad 
Si je sors, qui sera le correcteur officiel ? Sad 

_________________
avatar
Darkmagician69
Administrateur

Deck principal : Magicien/Compteurs
Messages : 3755
Réputation : 5971
Date d'inscription : 12/07/2012
Age : 21
Localisation : Lorraine

Voir le profil de l'utilisateur http://teamexceed.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: FanFic de Yig

Message par Aporia31 le Dim 8 Sep - 11:50

Oups, j'avais pas capté ce détail^^

C'est bon, tu peux rester alors Wink

_________________


"Where so ever you go, go with all your heart" Smile

Échanges confirmés : 15
avatar
Aporia31

Deck principal : Sylvan
Messages : 3549
Réputation : 5338
Date d'inscription : 12/01/2013
Age : 22
Localisation : Toulouse

Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/channel/UC4BOTn-Qo9lEVe6u9g8PxDA

Revenir en haut Aller en bas

Re: FanFic de Yig

Message par fanboyz le Dim 8 Sep - 12:39

Je viens de lire le chapitre 2, plutôt pas mal, l'histoire est intéressante. (niveau faute, syntaxe je passe, mais l'histoire est vraiment intéressante sur le coup, c'est D4RK y'a du potentiel) Et plagiat du nom du héros de devil survivor 2 clown

fanboyz

Messages : 176
Réputation : 1836
Date d'inscription : 25/12/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: FanFic de Yig

Message par Kyurzu le Dim 8 Sep - 12:42

Je rejoins l'avis des autres, il y a du potentiel^^
avatar
Kyurzu

Deck principal : RaidRaptor
Messages : 1989
Réputation : 3505
Date d'inscription : 21/08/2013
Age : 22

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: FanFic de Yig

Message par Yig le Dim 8 Sep - 13:34

fanboyz a écrit:Je viens de lire le chapitre 2, plutôt pas mal, l'histoire est intéressante. (niveau faute, syntaxe je passe, mais l'histoire est vraiment intéressante sur le coup, c'est D4RK y'a du potentiel) Et plagiat du nom du héros de devil survivor 2 clown
Merci pour le commentaire !
Pour toutes les fautes, les réclamations se font maintenant au bureau de Mr DarckMagician69 ! (Mais je vais essayer d'en faire le moins possible) !
Plagiat du Nom du Heros ??!! Euh Non, On ne connait pas encore son nom ! Le nom que tu cites est celui de l'amie du protagoniste !

Yig

Messages : 27
Réputation : 1675
Date d'inscription : 30/12/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: FanFic de Yig

Message par Aporia31 le Dim 8 Sep - 13:38

J'ai lu les 2 derniers chap et ils sont vraiment super ! Tu donne un sens au duel de monstre (dans le récit je parle)^^ et t'es original ! Donc même si on va m'accuser de plagiat, je vais redire ce que t'ont déjà dit les autres : T'as du potentiel ! Smile

_________________


"Where so ever you go, go with all your heart" Smile

Échanges confirmés : 15
avatar
Aporia31

Deck principal : Sylvan
Messages : 3549
Réputation : 5338
Date d'inscription : 12/01/2013
Age : 22
Localisation : Toulouse

Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/channel/UC4BOTn-Qo9lEVe6u9g8PxDA

Revenir en haut Aller en bas

Re: FanFic de Yig

Message par Darkmagician69 le Dim 8 Sep - 16:58

Fanboyz, à part pour le passé simple, que je n'ai absolument pas corrigé, tu ne peux rien me dire pour les fautes parce que tu en fais plus que moi. clown Après, pour certaines tournures de phrases qui peuvent rester vagues ... J'allais pas tout changer non plus x)

_________________
avatar
Darkmagician69
Administrateur

Deck principal : Magicien/Compteurs
Messages : 3755
Réputation : 5971
Date d'inscription : 12/07/2012
Age : 21
Localisation : Lorraine

Voir le profil de l'utilisateur http://teamexceed.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: FanFic de Yig

Message par fanboyz le Dim 8 Sep - 17:30

La différence de nous, c'est que je m'en cogne, alors que pour quelqu'un qui veut "corriger" une fic ......... Ouais y'en a clown.

fanboyz

Messages : 176
Réputation : 1836
Date d'inscription : 25/12/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: FanFic de Yig

Message par Darkmagician69 le Dim 8 Sep - 19:13

Si tu t'en cognes, pourquoi t'es à chaque fois le premier à faire ce genre de remarques ?
Question à laquelle t'es pas obligé de répondre parce que je le sais déjà.

A part ça, c'est pas que je "veux" corriger la fanfic, je rends un service à une personne qui m'en a rendu plus d'un jusqu'à présent.
Et puis c'est pas comme si j'y passais à la loupe non plus.
Bref ce serait bien que t'arrêtes de parler des fautes à chaque réaction, parce que c'est absolument pas le plus important.

_________________
avatar
Darkmagician69
Administrateur

Deck principal : Magicien/Compteurs
Messages : 3755
Réputation : 5971
Date d'inscription : 12/07/2012
Age : 21
Localisation : Lorraine

Voir le profil de l'utilisateur http://teamexceed.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: FanFic de Yig

Message par Kyurzu le Dim 8 Sep - 19:14

fanboyz a écrit:La différence de nous, c'est que je m'en cogne, alors que pour quelqu'un qui veut "corriger" une fic ......... Ouais y'en a clown.
Personnellement je trouve cette remarque un poil déplacé '-', m'enfin pourrissons pas le topic de l'auteur Smile Bon courage à lui pour la suite !
avatar
Kyurzu

Deck principal : RaidRaptor
Messages : 1989
Réputation : 3505
Date d'inscription : 21/08/2013
Age : 22

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: FanFic de Yig

Message par Aporia31 le Dim 8 Sep - 19:18

C'est vrai que t'es toujours en train de chercher la "petite bête" Fanboyz x)

Sa Fanfic est quasiment irréprochable ! Smile Donc je vois pas l’intérêt de la pourrir juste pour quelque faute d'orthographe^^

_________________


"Where so ever you go, go with all your heart" Smile

Échanges confirmés : 15
avatar
Aporia31

Deck principal : Sylvan
Messages : 3549
Réputation : 5338
Date d'inscription : 12/01/2013
Age : 22
Localisation : Toulouse

Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/channel/UC4BOTn-Qo9lEVe6u9g8PxDA

Revenir en haut Aller en bas

Re: FanFic de Yig

Message par fanboyz le Dim 8 Sep - 20:09

Non mais tu veux écrire une fic ou pas, vous supportez pas la critique, bah faut pas écrire c'est tout.

Edit ceci était mon dernier post, j'ai plus rien à foutre ici, voir des personnes (enfin certains de 18 ans ou proche) avec une mentalité égalisant celle d'un gosse de 2 ans et demi ne m’intéresse plus, bonne continuation quand même à vous clown

fanboyz

Messages : 176
Réputation : 1836
Date d'inscription : 25/12/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: FanFic de Yig

Message par Darkmagician69 le Dim 8 Sep - 20:15

What the fuck ?

Déjà la fic c'est Yig qui l'écrit et à aucun moment on l'a vu se plaindre de tes critiques.
Celui qui se plaint, c'est moi, parce que j'estime ta critique illégitime, d'où le fait que je ne l'accepte pas.

_________________
avatar
Darkmagician69
Administrateur

Deck principal : Magicien/Compteurs
Messages : 3755
Réputation : 5971
Date d'inscription : 12/07/2012
Age : 21
Localisation : Lorraine

Voir le profil de l'utilisateur http://teamexceed.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: FanFic de Yig

Message par Aporia31 le Dim 8 Sep - 20:17

Je suis d'accord avec toi Fanboyz, il faut avoir un esprit critique ! C'est juste que là Yig n'écrit pas pour une maison d'édition et tout le tralala. C'est pas comme si faire une ou deux fautes allez changer la face du monde^^ Donc c'est bien de critiquer (positivement et négativement) mais à son niveau d'écriture ce genre de détails ne sont pas important Smile

Dans un sens vous avez tout les deux raison^^

_________________


"Where so ever you go, go with all your heart" Smile

Échanges confirmés : 15
avatar
Aporia31

Deck principal : Sylvan
Messages : 3549
Réputation : 5338
Date d'inscription : 12/01/2013
Age : 22
Localisation : Toulouse

Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/channel/UC4BOTn-Qo9lEVe6u9g8PxDA

Revenir en haut Aller en bas

Re: FanFic de Yig

Message par Yig le Mar 10 Sep - 8:31

Oulah ! Tout doux sur le topic !
Je ne vais pas prendre part à votre dispute, mais de mon point de vue, je pense que chaque camps a raison !
Mais je ne vais pas argumenter, ce serait trop long !

Ajout des Chapitre 4 et 5 !

Je viens faire une demande d'aide :
J'aurais besoin que vous me créiez quelques Decks Originaux, s'il vous plait !
Dont la listes des cartes, puis 4 à 5 combo possibles !

Merci à tous (en avance) !

Yig

Messages : 27
Réputation : 1675
Date d'inscription : 30/12/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: FanFic de Yig

Message par Kyurzu le Mar 10 Sep - 15:49

Hormis quelques petites fautes, sinon les deux derniers chapitres sont assez sympa^^'

Continue ainsi !
avatar
Kyurzu

Deck principal : RaidRaptor
Messages : 1989
Réputation : 3505
Date d'inscription : 21/08/2013
Age : 22

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: FanFic de Yig

Message par Aporia31 le Mar 10 Sep - 20:04

Yig, je t'ai envoyé un message en MP ou je t'ai filé un sreenshot d'un deck que j'apprécie beaucoup avec le mode d'emploi^^ J'espère cela te conviendra Smile

_________________


"Where so ever you go, go with all your heart" Smile

Échanges confirmés : 15
avatar
Aporia31

Deck principal : Sylvan
Messages : 3549
Réputation : 5338
Date d'inscription : 12/01/2013
Age : 22
Localisation : Toulouse

Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/channel/UC4BOTn-Qo9lEVe6u9g8PxDA

Revenir en haut Aller en bas

Re: FanFic de Yig

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum